Rendre son ordinateur silencieux
 
 
 
 
 
 
 

Le processeur.

Ce n'est pas le processeur en lui-même qui est bruyant bien sur, mais le système de refroidissement qui lui est nécessairement associé. Le plus souvent, le processeur est refroidi par un ventirad (ensemble ventilateur plus radiateur) à air et c'est la rotation du ventilateur et le déplacement d'air qui en découle qui est la source du bruit. Pour réduire le bruit émis, il y a deux choix à faire lors de l'achat, et quelques modifications possibles par la suite. Les choix à l'achat concernent le processeur lui même d'une part et le dissipateur d'autre part. Les modifications les plus aisées ne concernent que les ventirads.


L'achat

Pour le processeur, il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de bien choisir son modèle à l'achat. Pour ceci, je vous recommande tout simplement l'excellent paragraphe dédié aux processeurs sur le site de choixpc.com dont vous pourrez faire la lecture ici.

Je reprends juste, pour ceux qui n'auraient pas le courage (et c'est bien dommage) de lire ces quelques lignes, les grands lignes de ce qui est dit sur choixpc :
Il faut privilégier le choix des processeurs ayant la gravure la plus fine possible dans la gamme choisie. De préférence, chez AMD, il faut choisir un AthlonXP à coeur Thunderbird et non pas Palomino ou un Duron aussi basse fréquence que possible, chez Intel vous choisirez un Pentium 3 E ou EB coppermine basse fréquence, un Pentium 4 Northwood en 0.13µ à 2.0 Ghz ou un Celeron P4 2Ghz (0.13µ et 128Ko de cache).

Pour le dissipateur, le choix à l'achat est certes tout aussi important, mais il est néanmoins possible de faire quelques améliorations par la suite.

Pour reprendre, à nouveau, les grandes lignes de ce qui est dit sur choixpc:
Les meilleurs ventirads pour processeurs en SocketA (AMD AthlonXP et Duron) et Socket370 (Intel Celeron FCPGA) sont les Thermalright SLK900 (attention aux problèmes de compatibilité) et SLK800 et le Zalman CNPS6000Cu. Citons aussi les Alpha PAL8045 (cher et bruyant, mais très efficace et qui constitue une très bonne base déjà à la dimension 80 mm donc facilement modifiable), Volcano 9 (même commentaires que précédemment) et Taisol Aqua690, pour lequel j'ai un petit faible, je dois bien l'avouer, car il constitue, à son prix plancher de 15€, une base absolument excellente, certifiée AthlonXP3000+ avec une bonne pâte thermique, et moyennant quelques modifications, il est aisément rendu extrêmement silencieux.
Les meilleurs ventirads pour processeurs en Socket478 (Intel Pentium 4 et Celeron P4) sont le Thermalright SLK900 (même remarque que ci-dessus), les Zalman CNPS7000Cu et CNPS6500B-Cu, le Alpha PAL8942 (mêmes remarques que pour le PAL8045) et le CoolerMaster IHC-L71 ou IHC-H71.

Vous prendrez soin d'associer à cet achat une bonne pâte thermique, les gagnants du moment étant les modèles Arctic Silver 3 et Arctic Silver Ceramic. Attention, pensez bien à retirer toute trace de pâte thermique présente sur le dissipateur si celui-ci en est équipé d'origine.


Les modifications

Que peut-on modifier pour qu'un ventirad fonctionne mieux ou de manière plus silencieuse?

Il y a deux réponses à cette question.

1. Changer le ventilateur

Premièrement, remplacer le ventilateur d'origine, si celui-ci est trop bruyant, par un modèle silencieux de performances équivalentes ou, si vous avez surdimensionné le radiateur par rapport aux besoins du processeur, de performances suffisantes. L'astuce la plus courante, si votre radiateur n'est pas à la dimension du ventilateur que vous voulez installer, est d'utiliser un adaptateur. Il en existe pour monter des ventilateurs de 80 mm sur des radiateurs de 60 mm, aussi pour monter des ventilateurs de 120 mm sur des radiateurs de 80 mm et même des modèles pour monter des ventilateurs de 120 mm sur des ventilateurs de 60 mm. Attention, dans ce dernier cas, le levier créé par l'adaptateur est énorme et le risque d'endommagement pour le processeur n'est pas à prendre à la légère. Même dans le cas du montage 60 mm vers 80 mm, si le radiateur est lourd, le risque est déjà à garder présent à l'esprit (pas de déplacements intempestifs ou brutaux du boîtier par exemple). Selon le principe qui veut qu'un ventilateur de plus grandes dimensions n'a besoin que de tourner très lentement pour déplacer la même quantité d'air qu'un ventilateur de plus petit diamètre tournant à une vitesse habituelle, il est évident que cette transformation permet de gagner significativement en silence. Attention tout de même, tout n'est pas rose. L'effet de rétrécissement lié à l'adaptateur peut, dans certains cas, causer des turbulences (effet Venturi) source de bruit. Cependant, en général, il suffit de changer le sens de fonctionnement du ventilateur (le faire passer d'aspiration à expulsion) pour que tout rentre dans l'ordre.

Mais trêve de bavardages, passons tout de suite à un exemple pratique ;-) J'en profite pour signaler une technique un peu brutale (à mon goût, mais bon...) mais tout aussi efficace et mois onéreuse, expliquée ici sur Materiel.be.

Concernant le choix des ventilateurs et diverses autres considérations relevant de ces derniers, je conseille tout particulièrement de consulter cet article concernant l'aspect théorique des ventilateurs et celui-ci et celui-ci considérant les problèmes de choix des ventilateurs de 80 mm et 120 mm respectivement, tous trois sur Materiel.be (décidément :D ).

2. Lapping

Non, ce n'est pas une grossièreté! C'est en fait un anglicisme (certains vont me dire que c'est donc bien une grossièreté, je ferai comme si je n'avais rien entendu :p ). Ce terme signifie le polissage fin d'une surface.

Le but ici, c'est de rendre la surface inférieure du radiateur, celle qui est en contact avec le processeur, aussi lisse que possible, afin d'améliorer autant que possible le contact avec le sommet du processeur.

Comment procéder? En pratique, c'est très simple. Il suffit de s'armer de feuilles de papier de verre de plusieurs calibres, relativement fins. Si vous voulez la panoplie complète, prenez du 400 au 2000, en papiers wet/dry. Munissez vous aussi d'une surface plane imperméable, une plaque de verre par exemple. Prenez ensuite une feuille du grain le plus gros, 400 par exemple. Faites la tenir sur la plaque en verre en la mouillant un peu. Commencez à polir la base du radiateur. Passez progressivement jusqu'au grain la plus fin. Vous devriez avoir une base de radiateur au fini proche d'un miroir. Le résultat sera d'autant plus probant que le radiateur est mal poli d'origine. Inutile de vous dire que vouloir polir une merveille tel que le SLK800 n'est pas forcément. Bon, c'est assez sommaire comme explications, mais il y a foison de guides sur cette technique sur le net. Tapez "lapping" et "heatsink" dans Google et vous trouverez votre bonheur, comme par exemple celui-ci ou encore celui-ci. Je vous le promets, très bientôt, je vous fais un guide détaillé en Français, dès que j'aurais fait subir le même sort à mes Aqua690 ;-) Signalons tout de même que Olivier de Matériel.be (encore! :p) en parle dans son article sur la modification de l'Aqua690.

Rocks. Avril 2003.